IMG 1370L'innovation en faveur de l'environnement, une vocation à la CACG

Véritable volonté politique d'entreprise, l'innovation est au cœur de la nouvelle stratégie CACG. Nous participons à de nombreux programmes de recherche et développement en partenariat avec les pouvoirs publics (Agence de l'Eau, Conseils régionaux et généraux), les instituts de recherche (INRA, IRSTEA, ARVALIS...), les intervenants privés (fabricants de matériel, bureaux d'étude, entreprises de travaux...) et les pôles de compétitivité (Agri- sud-ouest innovation, Pôle Eau...).


La CACG a construit son approche territoriale autour de la problématique de l'eau et entend proposer des solutions innovantes afin de mieux gérer la ressource, de trouver des ressources en eau non traditionnelles, d'optimiser l'irrigation et d'étudier de nouveaux scénarios de gestion.
Au-delà des innovations purement technologiques (télégestion, télésurveillance, partage de données via Internet, développement d'outils logiciels d'aide à la décision...), nous développons une politique de gestion socio-économique des ressources qui influe de manière positive à la fois sur l'économie agricole et sur milieu naturel. En effet, la mutualisation des ressources permet de diminuer le volume d'eau vendu et collecté.

Nos principaux projets innovants :

  • MAISEO : la CACG participe à ce projet R&D afin d’améliorer l'efficience en eau du maïs.
  • UMT-EAU : la CACG a intégré en 2012 l'Unité Mixte Technologique consacrée à la gestion de l'eau et labellisée par le Ministère de l'Agriculture.
  • CALYPSO : né de la rencontre entre un industriel spécialisé dans la mise au point et l'utilisation de capteurs de pression et de débit (YZATEC) et la CACG à la recherche de dispositifs innovants permettant d'améliorer la gestion de l'eau, le projet de développement de compteurs d'eau intelligents pour la gestion automatisée des consommations d'eau en irrigation a convaincu le jury innovation et a obtenu le deuxième prix de projet collaboratif Entreprise-Recherche lors du salon Hydrogaïa.
  • Garonne 2050 : commandité par l'agence de l'eau Adour Garonne, l'étude doit évaluer les besoins et décrire la quantité d'eau disponible en 2050, en fonction de différents scénarios de gestion envisagés.